Master of Advanced Studies in
INTERCULTURAL COMMUNICATION

MIC website

 

Annalisa Cadenazzi, Suisse, Enseignante

Le Master représente un passage clé de mon parcours professionnel. Après avoir vécu une expérience d’une année dans la coopération dans un projet éducatif, à mon retour j’ai ressenti la nécessité d’acquérir des instruments supplémentaires pour pouvoir mieux affronter les questions liées aux relations interculturelles. A présent, après une année du début du Master, je me rends compte que je recherchais des «recettes» et des modalités communicatives plus ou moins fixes. Des éléments qui, je pensais, pouvaient m’aider à recadrer certaines dynamiques et qui pouvaient me fournir des clés de lecture par rapport à mon séjour à l’étranger et en général sur les problématiques qui peuvent entrer en jeux lors de la rencontre avec des personnes de culture différente. La valeur ajoutée du Master a été au contraire d’abattre une certaine vision statique et banale de la thématique, tout en me stimulant à inventer des « instruments personnels »pour analyser les expériences vécues et construire la rencontre interculturelle quotidienne en tant qu’échange d’expériences qui portent d’incessantes transformations. Ce processus formatif a été possible grâce à la composition de la classe: multiculturelle et «multi-professionnelle». Un amalgame hétérogène et enrichissant qui a servi de cadre et de support à une expérience comme celle vécue jusqu’à présent. Les différents regards disciplinaires nous ont permis de traiter les contenus des modules d’un point de vue socioconstructiviste qui a stimulé mon désir de construire et négocier les relations, au travers de l’action complexe de la communication interculturelle. L’objectif pour le futur est celui de me rapprocher des autres avec une prudente curiosité: une attitude qui m’incite à me mettre en jeu continuellement et à me décentrer, tout en vivant pleinement la rencontre.
Annalisa Cadenazzi Köniz